Published On: lun, Nov 27th, 2017

« On est ce que l’on mange » : l’alimentation bio, c’est bien manger, pour son corps et son esprit !

Pour ce premier article sur le blog Toute Ma Santé, je souhaitais revenir sur une idée reçue concernant l’alimentation biologique. Si le tarif est plus élevé que l’alimentation traditionnelle, le bio n’est pas systématiquement un produit réservé aux bobos parisiens ou nés de lubies de certains véganes.

Le bio, c’est avant tout savoir bien manger en faisant plaisir à son corps et donc à son esprit, que l’on soit riche, ou pas.

« On est ce que l’on mange » : la nourriture sera ta médecine disait Hippocrate

Sortons un peu des sentiers battus et n’allons pas tout de suite sur le terrain purement économique que brandissent les antibios, assurant que les revenus pour manger sains doivent être très élevé et que, finalement, la masse de notre société n’y a réalité pas accès. Regardons plutôt du côté de la santé et de la médecine.

La France, championne de la gastronomie médicamenteuse

tableau de la consommation de psychotropes en Europe
Tableau sur la consommation des psychotopes en Europe par type de médicaments. | Source : étude Inserm

Que l’on mange bien dans de très nombreux restaurants en France, c’est un fait. Que l’on se soigne également plus que de raison à grand coup d’antidépresseurs (3e pays européen en prise de médicaments psychotropes et anxiolytique) la population à la santé mentale fragile et à l’Amour du pharmacien exacerbé, c’est également un autre fait avéré dans de nombreuses études scientifiques et sociologiques.

Les Français sont stressés dans leur majorité et pour une partie d’entre eux, plutôt malheureux si l’on en croit une étude du World Happyness qui place la France au 32e rang en ce qui concerne le niveau de bonheur dans le monde, plaçant l’hexagone au coude à coude avec la Colombie, la Thaïlande ou encore l’Arabie Saoudite.

 

Classement du Bonheur National Brut 2015
Classement du Bonheur National Brut entre 2013 et 2015 | Source : étude World Happyness Report

Et si une partie du problème résidait dans l’alimentation que nous ingurgitons au quotidien, au mieux insipide, au pire nocif pour notre santé, que ce soit à court comme à moyen terme ?

Manger bio : mangeons sain et mangeons moins

Nous avons vu précédemment que la société française était malade, d’un mal parfois physique, mais souvent psychique, l’alimentation biologique pourrait bien inverser cette tendance et redonner le sourire aux Gaulois.

En mangeant bio, nous mangeons sainement

Les rapports sont formels, l’alimentation industrielle de nos jours est la plus mauvaise depuis des décennies. Entre les traitements aux produits phytosanitaires pour nos fruits et légumes et les conservateurs chimiques de nos produits transformés, c’est à se demander si une bouffée de cigarette est encore plus nocive que les repas que nous nous faisons chaque jour.

L’alimentation bio vous fait redécouvrir les saveurs d’antan. Celles-là mêmes qu’ont certainement connues nos parents et nos grands-parents sans avoir réellement conscience du côté sain de leurs aliments, c’était leur quotidien. Si vous n’avez pas encore passé le cap d’une alimentation biologique, rien ne vous empêche de tester cet hiver une soupe à au potimarron bio pour vous faire une idée, celle-ci devrait être plus que saisissante sur la découverte du goût véritable de ce cucurbitacée phare aux approches de la fête d’Haloween, marrant sur les balcons et bon dans l’assiette.

L’alimentation bio vous préserve des résistances aux antibiotiques. Il s’agit là d’une vertu moins connue de l’alimentation biologique, mais les nombreuses viandes que nous avalons et qui sont traités aux antibios créés, dans nos corps, une résistance à ces antibios, pouvant vous empêchez à terme d’être soigné pour une infection qui semblait bénigne.

Mais au-delà même de l’aspect gustatif et de ses vertus de préventions médicales, c’est l’apport nutritif qui fait de l’alimentation biologique une véritable usine à nutriments, à vitamines et finalement, à dynamisme pour votre corps et votre esprit.

En mangeant bio, vous mangez en moins grande quantité !

Si l’on fustige le prix de l’alimentation biologique, n’oublions pas qu’en contrepartie (et ce n’est pas à cause de l’aspect financier), manger bio vous fera également manger moins, c’est scientifique.

En effet, la plupart des aliments que nous consommons dans les circuits agroalimentaires traditionnels sont des aliments morts, entendez par là des aliments vides de tout, de vitamines, de fibres, et autres nutriments essentiels à faire fonctionner votre machine, qu’elle soit physique pour vous assurer une endurance tout au long de la journée, ou qu’elle soit mentale pour une bonne énergie cérébrale.

Lorsque vous consommez des aliments issus de l’agriculture biologique, vous retrouvez la contenance des vrais aliments ainsi que leurs propriétés. Ainsi, vos plats de pâtes au blé complet bio verront leur dose être restreinte, tout comme vos parts de quiche lorraine qui vous feront atteindre le seuil de satiété beaucoup plus rapidement qu’avec une alimentation traditionnelle.

Vous l’avez compris, manger bio n’est pas une mode pour quelques élites bien pensantes ou pour faire joli dans les soirées, mais c’est avant toute chose une façon de rester en bonne santé, tout en se faisant plaisir avec des produits à la qualité gustative incomparable et aux bienfaits nutritifs véritables.

Bientôt, je reviendrais sur le tarif de l’alimentation biologique et les façons pour bien manger, sans me ruiner tout en démontrant que la charge qu’apporte une alimentation biologique n’est pas si énorme que l’on vous laisse à penser.

>Toute ma santé : l’actualité bien être au quotidien

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

« On est ce que l’on mange » : l’alimentation bio, c’est bien manger, pour son corps et son esprit !