Published On: mar, Nov 21st, 2017

Cancer : un patient sur 5 souffre de stress post-traumatique

Après un cancer, la crainte de récidive et de "revenir en arrière" pousse 20% des patients à vivre avec le syndrome de stress post-traumatique. C’est la conclusion d’une étude de l’Université de Malaisie qui rappelle l’importance de la prise en charge psychologique des patients atteints de cancer, non seulement au moment du diagnostic mais aussi lorsqu’ils sont en rémission.

Pour cette étude publiée dans la revue Cancer, les chercheurs ont suivi 469 adultes atteints de différents types de cancer, à partir du mois ayant suivi le diagnostic et jusqu’à 4 ans après ce diagnostic. Ces participants ont subi des tests psychologiques à 6 mois et à 4 ans.

Un stress qui diminue au fil des années

Le taux global de stress post-traumatique  était de 21,7% à l’évaluation des 6 mois et tombait à 6,1% au bout de 4 ans.

Selon le Dr Chan, principal auteur de l’étude les patients devraient chercher l’aide de professionnels pour parvenir à mieux gérer l’anxiété qui apparaît à chaque nouveau symptôme (fatigue, fièvre inexpliqué, douleur…) qui font craindre à chaque fois une récidive, "car le bien-être psychologique, la santé mentale et donc la qualité de vie sont tout aussi importants que la santé physique".

A lire aussi :

Cancer : le suivi des patients n’est pas simple pour les généralistes

Cancer : les hommes retravaillent plus vite après la maladie

Topsante.com

Leave a comment

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Cancer : un patient sur 5 souffre de stress post-traumatique